L’orgelet


Vous vous réveillez avec une gêne sur une paupière, la sensation d’un point douloureux bien précis, avec un gonflement localisé de la paupière, centré par un petit point blanc surmonté d’un cil… C’est un orgelet ou compère-loriot comme disaient les anciens : une affection très fréquente et bénigne, à ne pas confondre avec le chalazion, qui provoque une inflammation plus marquée avec une évolution généralement plus longue.

Qu’est ce que c’est ?

L’orgelet est affection qui siège au bord libre de la paupière (où poussent les cils). Il correspond à une infection bactérienne par le stahphylocoque doré, du follicule pileux (gouttière qui contient la racine du cil) : c’est l’équivalent d’un furoncle du cil. Il se manifeste par un gonflement douloureux et localisé de la paupière, centré par un point blanc surmonté d’un cil.

Plusieurs glandes sont présentes dans les paupières, certaines fabriquant la sueur, d’autres un contenu gras, dans le but d’hydrater la peau et les larmes. Certaines conditions comme une peau inflammatoire (blépharite), une maladie générale (diabète), ou des facteurs hormonaux, vont conduire à une obstruction de ces glandes qui bordent les follicules pileux. Cela va favoriser la colonisation des follicules pileux par le staphylocoque doré, conduisant à l’apparition de l’orgelet.

Une paupière gonflée surmontée d’un point blanc

Le début est souvent brutal ou rapidement progressif sur 1 à 2 jours, avec une sensation de gêne localisée sur une paupière, qui devient rapidement douloureuse et gonfle. Un point blanc surmonté d’un cil apparaît en général 24 à 48 heures après le début des symptômes.

La présence d’un facteur favorisant comme une blépharite sévère ou un diabète peut occasionner des orgelets très inflammatoires, une extension de l’infection à l’ensemble de la paupière (cellulite palpébrale) reste exceptionnelle : il faut alors évoquer un chalazion, ou la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène).

Pourquoi Consulter ?

L’orgelet guérit habituellement spontanément en quelques jours, mais l’hygiène des paupières, et l’application d’une crème antibiotique accélèrent la guérison.

Le principal problème rencontré dans cette pathologie est la confusion fréquente qui est faite qui est faite par les patients, entre l’orgelet et le chalazion. En effet, la confirmation diagnostique détermine le traitement adéquat et permet de rassurer le patient sur la durée d’évolution des symptômes, les risques de complications locales et de de récidives. 

La prescription du traitement adéquat, la recherche et le traitement des facteurs favorisants justifient une consultation spécialisée.

Conduite à tenir

A la phase inflammatoire (paupière rouge gonflée et sensible), consulter en urgence afin de débuter le traitement, qui réduit la durée d’évolution.

Le traitement consiste en l’application d’une pommade antibiotique 3 à 5 fois par jour, anti staphylococcique (acide fusidique), associée à des soins de paupières.

La douleur peut être calmée par des antalgiques classiques (Paracetamol), et il faut absolument éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens qui peuvent favoriser l’extension de l’infection. En cas d’infection étendue de la paupière (cellulite palpébrale), un traitement antibiotique oral sera également prescrit.

Une attention particulière sera portée à l’ensemble des quatre paupières afin de dépister un terrain favorisant, pourvoyeur de récidives (blépharite chronique). En cas de récidives fréquentes, il faut rechercher un diabète ou une immunodépression relative.

Soins de paupières

Si vous présentez ces symptômes, il est possible de consulter en urgence à SOS Oeil où un accueil sans rendez-vous est proposé 7 jours sur 7 de 8h à 21h.
La prise de rendez-vous rapide avec un ophtalmologue au Centre ophtalmologique Paris 17 est également possible.

⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️
4,9 / 5 - 1100 avis
Prendre rendez-vous en ligneDoctolib 01 47 64 46 75

CENTRE OPH PARIS 17 - SOS Œil
%d blogueurs aiment cette page :