Hypermétropie – Accomodation, spasmes et flou visuel

L’hypermétropie est un trouble de la réfraction. Elle se caractérise par un œil trop court, devant accommoder (forcer) afin de réaliser la mise au point. Cet effort permanent entraîne des spasmes accommodatifs, de la fatigue visuelle et un flou visuel décompensant en fin de journée. Elle se traite par des lunettes correctrices, des lentilles, ou au laser (chirurgie réfractive). Elle doit être dépistée précocement chez l’enfant car elle augmente le risque d’amblyopie.

Hypermétropie

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

  • L’hypermétropie est un trouble de la vision courant qui vous permet de voir clairement les objets éloignés, mais les objets proches peuvent être flous.
  • Il s’agit d’une amétropie, c’est-à-dire d’un trouble de la mise au point, et non d’une maladie oculaire vraie.
  • Elle traduit un œil trop court, la focalisation de l’image se fait en arrière de la rétine et l’œil est obligé d’accommoder (forcer) pour ramener l’image sur la rétine.
  • Les personnes atteintes d’hypermétropie sévère ne peuvent voir clairement que les objets situés à une grande distance, tandis que les personnes atteintes d’hypermétropie légère peuvent voir clairement les objets plus proches.
  • L’hypermétropie est généralement présente à la naissance et a tendance à être héréditaire.
  • Il est possible de corriger cette affection à l’aide de lunettes ou de lentilles de contact. Une autre option de traitement est la chirurgie.

Symptômes

Les symptômes devant vous faire évoquer une hypermétropie sont :

  • Vous souffrez de fatigue oculaire, y compris des brûlures aux yeux et des douleurs dans ou autour des yeux.
  • Vous ressentez une gêne oculaire générale ou un mal de tête après avoir effectué des tâches rapprochées, comme la lecture, l’écriture, le travail sur ordinateur ou le dessin, pendant un certain temps.
  • Les objets proches peuvent paraître flous.
  • Vous devez plisser les yeux pour voir clairement.

Quand consulter un médecin ?

  • Si votre degré d’hypermétropie est suffisamment prononcé pour vous empêcher d’effectuer une tâche aussi bien que vous le souhaiteriez, ou si la qualité de votre vision vous empêche de profiter de vos activités, consultez un ophtalmologue.
  • ll pourra déterminer le degré de votre hypermétropie et vous conseiller sur les possibilités de corriger votre vision.

Causes

  • L’hypermétropie traduit un œil trop court ou trop faible.
  • Elle se produit lorsque votre globe oculaire est plus court que la normale ou que votre cornée est trop peu courbée. L’effet est l’inverse de la myopie.
  • L’œil hypermétrope doit forcer (accommoder) afin de ramener la mise au point de l’image sur la rétine.
  • L’hypermétropie n’a pas de facteur favorisant en dehors de l’hérédité.

Principes de base des amétropies

Votre œil est composé de deux parties qui assurent la mise au point des images :

  • La cornée est la surface avant claire et en forme de dôme de votre œil.
  • Le cristallin est une structure transparente de la taille et de la forme d’un bonbon M&M’s.

Dans un œil de forme normale, chacun de ces éléments de mise au point présente une courbure parfaitement lisse, comme la surface d’une bille.
Une cornée et un cristallin présentant une telle courbure courbent (réfractent) toute la lumière entrante pour produire une image très nette directement sur la rétine, au fond de l’œil.

Diagnostic de l’hypermétropie

Votre ophtalmologue peut diagnostiquer et prescrire une correction de l’hypermétropie au décours de la consultation. Il utilisera une échelle de vision standard et vous demandera de lire des lettres sur un tableau placé à l’autre bout de la pièce.

Votre ophtalmologiste utilisera certains appareils d’examen pour évaluer le degré d’hypermétropie.

  • Un réfracteur automatique projette dans vos yeux une lumière spéciale qui se reflète sur votre rétine. Il permet de montrer approximativement si une personne est myope ou hypermétrope.
  • Un phoroptère (lunette dynamique) permet d’ajuster précisément le degré d’erreur de réfraction que vous avez. Il permet également de déterminer la prescription adéquate pour corriger votre vision.

Quantifier précisément l’hypermétropie – La réfraction sous cycloplégique : Skiacol et l’Atropine

  • Certains patients, notamment les enfants, sont si habitués à forcer sur leurs yeux, que l’ophtalmologue n’arrive pas à évaluer de manière fiable le degré d’hypermétropie.
  • Dans ce cas des gouttes permettant de relâcher l’accommodation, aussi appelées cycloplégiantes peuvent être utilisées.

Correction et traitement

Il n’existe pas de thérapeutique pour supprimer l’hypermétropie. Néanmoins il est possible de corriger les troubles de la réfraction médicalement ou chirurgicalement.

Lunettes et lentilles de contact

  • Une paire de lunettes ou de lentilles de contact à verres concaves, permettent de corriger l’hypermétropie.
  • Chez les patients n’ayant jamais porté de lunettes, il est possible que corriger toute l’hypermétropie ne soit pas confortable.
  • Dans ce cas l’ophtalmologue corrige l’hypermétropie au maximum de confort.
  • Les lentilles de contact souples, donnent également d’excellents résultats chez les patients habitués à porter une correction optique.

Correction non supportée – Hypermétropie sur corrigée

  • La prescription de lunettes n’est pas un algorithme mathématique, votre ophtalmologiste s’adapte à vos besoins visuels, vos habitudes de port de lunettes, et adapte sa prescription.
  • En cas d’intolérance aux lunettes, il est probable que celles-ci soient trop fortes. Une consultation de contrôle avec ajustement de la correction peut-être nécessaire.
  • Les opticiens lunettiers bénéficiant d’une assurance de retour de verre, il convient de consulter l’ophtalmologue après 15 jours de port assidu si les lunettes ne sont pas supportées.

Chirurgie réfractive

Moins répandue que pour la myopie, la chirurgie réfractive donne cependant d’excellents résultats chez les patients bien sélectionnés.

La récupération visuelle est souvent un petit peu plus longtemps avec une baisse de la vision de loin les premières semaines, et parfois même les premiers mois.

  • Le LASIK la technique chirurgicale de choix actuellement.
  • Le SMILE est en cours d’évaluation il devrait être validé en Europe avant la fin 2022.
  • La PKR et quant à elle peut utiliser du fait d’une régression de l’hypermétropie pendant la phase de cicatrisation.
  • Le Prelex est une opération de changement du cristallin. La technique est généralement utilisée en cas de presbytie associée.
  • Les implants phaques sont parfois utilisés chez les patients soigneusement sélectionnés.

Toute chirurgie réfractive est à risque certes infime, mais existant de complication. Le bilan préopératoire et un entretien permettent  de poser les meilleurs indication afin de satisfaire vos besoins visuels.

Complications

L’hypermétropie peut être associée à plusieurs problèmes, tels que :

  • Le strabisme – Certains enfants atteints d’hypermétropie peuvent développer des déviations oculaires du fait des efforts d’accommodation permanents. Des lunettes spécialement conçues pour corriger une partie ou la totalité de l’hypermétropie peuvent traiter ce problème.
  • L’altération de la qualité de vie – En cas d’hypermétropie non corrigée, il se peut que vous ne puissiez pas effectuer une tâche aussi bien que vous le souhaiteriez. Et votre vision limitée peut vous empêcher de profiter de vos activités quotidiennes.
  • Fatigue oculaire – L’hypermétropie non corrigée peut vous obliger à plisser les yeux ou à les forcer pour maintenir la mise au point. Cela peut entraîner une fatigue oculaire et des maux de tête.
  • Le glaucome à angle étroit – L’hypermétropie traduit un œil court, ou manquant de place. L’acollement des différentes structures oculaires est à risque d’obstruer le trabeculum, la maille régulant la tension oculaire. En cas de dysfoncitonnement du trabéculum, la tension augmente et abime le nerf optique, c’est le glaucome à angle étroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés