L’Hémorragie sous conjonctivale – Tache de sang sur l’œil

Vous vous réveillez un matin avec une tâche de sang rouge dans la partie blanche de l’œil sans douleur. Il s’agît d’une hémorragie sous conjonctivale. Ce phénomène impressionnant, peut-être favorisé par l’hypertension artérielle ou un traumatisme, est parfaitement bénin. Il ne faut pas la confondre avec les autres causes d’œil rouge : conjonctivite, kératite, uvéite, sclérite, … Il s’agit également d’une maladie bien différente des hémorragies intravitréennes qui se manifestent par des troubles de vision isolés indolores.

L’Hémorragie sous conjonctivale
Hémorragie sous conjonctivale

Les symptômes

  • Le principal symptôme des hémorragies sous conjonctivales est la présence d’une tâche rouge dans la partie blanche de l’œil.
  • Cette tâche, composée de sang, se situe entre la conjonctive et la sclère.
  • Pour les plus importantes, elles peuvent parfois « remplir » toute la conjonctive et masquer le « blanc » en totalité.
  • Les hémorragies sous conjonctivales sont classiquement non douloureuses bien qu’une gêne puisse parfois être présente.

Évolution

  • L’hémorragie sous conjonctivale évolue comme un bleu sur la peau.
  • Elle s’étend progressivement pendant 1 à 3 jours jusqu’à recouvrir tout ou partie de l’œil.
  • Puis elle disparaît en 10 à 15 jours en prenant différentes teintes d’abord rouge vive puis lie de vin.
  • La taille de la tache et la lenteur de résorption ne sont en aucun cas un critère de gravité !

Pourquoi consulter ?

  • Les hémorragies sous conjonctivales sont parfaitement bénignes et guérissent toujours sans traitement.
  • Cependant, il reste indispensable de consulter en urgence, en particulier si l’hémorragie est un secondaire à un traumatisme oculaire important.
  • À l’examen, l’ophtalmologue vérifiera alors qu’il n’existe pas d’atteinte des autres structures en pratiquant si besoin un fond d’œil. En effet, il arrive que les hémorragies sous conjonctivales masquent d’authentiques « plaies du globe oculaire ».
  • En dehors d’un traumatisme, l’ophtalmologiste se contentera de confirmer le diagnostic.
  • Dans ce cas, il conviendra de faire une recherche d’hypertension artérielle auprès du médecin traitant, retrouvée dans 10% à 20% des cas environ.
  • En cas d’hémorragies sous conjonctivales à répétition, il conviendra de rechercher leur cause et une éventuelle pathologie sous-jacente : un trouble de l’hémostase ou une recherche approfondie d’hypertension artérielle par « holter tensionnel ».

Les causes

  • Le plus souvent, l’hémorragie sous conjonctivale est spontanée, SANS cause retrouvée.
  • Les hémorragies sous conjonctivales peuvent être secondaires à un traumatisme, y compris chirurgical. Dans ce cas, elles peuvent apparaître immédiatement ou de façon différée.
  • Parfois, elles font suite au retrait des lentilles de contact.
  • Elles peuvent également être la conséquence d’une pathologie sous-jacente comme l’hypertension artérielle et favorisée par la prise d’anticoagulants, ou bien des troubles de l’hémostase (hémophilie).

Le bilan

Aucun bilan n’est généralement nécessaire en cas d’hémorragie sous conjonctivale spontanée. Néanmoins en cas de saignements répétés, la recherche de pics de tension artérielle et d’un trouble de la coagulation peuvent-être nécessaire. Dans ce cas il convient de réaliser :

  • Un relevé d’automesure tensionelle – Prise de la tension artérielle au repos 3 fois par jours pendant 3 à 5 jours.
  • Une prise de sang – À la recherche d’une baisse du taux de plaquettes ou d’un retard de caogulation (TP-TCA)

Hémorragies sous conjonctivales vs intra oculaires. Quelles différences ?

Il ne faut pas confondre hémorragie sous conjonctivale (bénigne) avec hémorragie intra oculaire, qui sont deux pathologies tout à fait distinctes.
Les hémorragies intra oculaires ne se voient pas de l’extérieur (œil blanc) et se manifestent essentiellement par des troubles de la vision indolores. Leurs causes sont nombreuses. Selon la localisation, il peut s’agir de :

Traitement

  • L’hémorragie sous conjonctivale spontanée ne nécessite aucun traitement.
  • Aucun collyre n’a fait la preuve de son efficacité pour une résorption plus rapide du sang.
  • Un collyre hydratant (larme artificielle) peut-être prescrit afin de réduire la sensation de gène.

Complications

  • Bien qu’impressionnante, l’hémorragie sous conjonctivale spontanée n’est jamais grave pour l’œil !
  • Attention cependant en cas d’hémorragie sous conjonctivale traumatique, celle-ci peut cacher une plaie du globe oculaire devant être suturée.

Auteur

Dr Romain Jaillant

Le Dr Jaillant est chirurgien ophtalmologue spécialiste de la rétine (médicale et chirurgicale), du glaucome et de la chirurgie réfractive (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie). Il opère également la cataracte.

  • Pathologies
  • Segment antérieur : cristallin, cornée et conjonctive
  • Urgences ophtalmologiques

2 commentaires

  • Antoinette picture

    Bravo pour la qualité de votre article. Merci.

    Répondre
  • Lilian picture

    Très instructif
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés