Diplopie monoculaire & binoculaire – Vision double

La diplopie correspond à une vision double touchant le plus souvent les 2 yeux (diplopie binoculaire) ou plus rarement 1 œil (diplopie monoculaire). Le trouble traduit une affection du parrallélisme oculaire ou un trouble de la projection de l’image sur la rétine. Le diagnostic de diplopie est le plus souvent réalisé par l’ophtalmologue. Cependant la diplopie binoculaire traduit le plus souvent un trouble de la coordination oculaire d’origine neurologique. La diplopie monoculaire est quant-à-elle d’origine ophtalmologique. En cas de diplopie brutale, cachez un œil puis l’autre afin de voir si la vision double disparaît a l’occlusion de l’œil droit, de l’œil gauche ou indifféremment. Cette information sera cruciale pour le médecin. Le bilan causal et la prise en charge sont le plus souvent réalisés en urgence.

Diplopie – Vision double

Qu’est-ce que la diplopie ?

  • La diplopie est le terme médical pour désigner la vision double ou le fait de voir double. La diplopie se définit comme le fait de voir deux images d’un même objet lorsque vous le regardez.
  • Elle traduit une affection du parallélisme oculaire ou un trouble optique sur 1 œil.

Diplopie monoculaire et diplopie binoculaire

La diplopie peut-être soit monoculaire (un œil), soit binoculaire (les deux yeux).

  • La diplopie monoculaire est présente lorsque vous n’utilisez qu’un seul œil à la fois. Elle peut prendre la forme d’une ombre déformée sur l’œil malade. L’autre œil ne présente pas de symptômes.
  • La diplopie binoculaire est présente lorsque les deux yeux sont ouverts en même temps. Elle disparaît si vous couvrez l’un de vos yeux.

La diplopie monoculaire est plus courante et généralement moins grave. La diplopie binoculaire est généralement causée par un désalignement des yeux  d’origine musculaire ou neurologique. Ses causes sont souvent plus graves.

Diplopie horizontale et diplopie verticale

  • Si vous souffrez de diplopie binoculaire, votre vision double peut apparaître verticalement (de haut en bas) ou horizontalement (d’un côté à l’autre).
  • Le type de diplopie dont vous souffrez dépend de la cause de votre diplopie et de la manière (ou de la raison) dont vos yeux ne sont pas alignés.

Qui est concerné ?

  • La diplopie peut toucher tout le monde, mais elle est plus fréquente chez les adultes de plus de 60 ans souffrant de diabète, d’hypertension artérielle ou fumant.

Symptômes

Outre la vision double, la diplopie peut être associée à d’autres symptômes, tels que

  • Maux de tête et douleurs à la mobilisation oculaire.
  • Nausées.
  • Sensation de malaise.
  • Etourdissements.
  • Vision floue ou imprécise d’un ou des deux yeux.

Quand s’inquiéter en cas de diplopie ?

  • Rendez-vous aux urgences si votre vision double ne disparaît pas au bout d’1 heure, ou immédiatement si vous présentez d’autres symptômes tels que des douleurs, des étourdissements, une faiblesse, des troubles de l’élocution ou une confusion.
  • La diplopie peut être le premier signe d’un problème grave comme un anévrisme ou un accident vasculaire cérébral, et vous ne devez pas l’ignorer.

Causes de la diplopie ?

Il existe de nombreuses causes possibles de diplopie. Il faut distinguer diplopie monoculaire ayant une cause ophtalmologique et binoculaire ayant une étiologie neuro-opthalmologique.

Diplopie monoculaire

  • Cataracte – Opacification du cristallin liée à un age on un traumatisme.
  • Luxation du cristallin ou d’implant.
  • Astigmatisme – Il s’agit d’une diplopie généralement corrigée par les lunettes.
  • Kératocône – Le kératocône est un astigmatisme grave et dégénératif.
  • Sécheresse oculaire – Le syndrome entraîne des anomalies de la réfraction similaires à l’astigmatisme.
  • Lunettes ou lentilles de contact mal ajustées.
  • Kératite et ulcère de la cornée – Les atteintes entraînent un astigmatisme irrégulier et fluctuant.

Diplopie binoculaire

  • Diabète – Il s’agit de la cause la plus fréquente de diplopie binoculaire. L’hyperglycémie altère les petits capillaires irriguant les nerfs de la coordination binoculaire.
  • Accidents vasculaires cérébraux (AVC) – Une lésion ischémique ou hémorragique endommagent les centres de régulation des nerfs oculomoteurs au niveau du tronc cérébral ou du cervelet entraînent une diplopie.
  • Hyperthyroidie – En cas d’exophtalmie majeure lié à une maladie de Basedow, l’occulomotricité peut également être affectée.
  • Myasthénie – En cas de myasthénie, la faiblesse musculaire altère la coordination oculaire. La diplopie est décompensée par la fatigue.

Diplopie et vertiges

  • Le vertige est la sensation que l’environnement qui vous entoure tourne en rond. Il est généralement causé par des problèmes dans votre oreille interne.
  • Toutefois, si vous souffrez d’une vision double sévère, vous pouvez également ressentir une instabilité.
  • La diplopie et le vertige sont parfois les symptômes d’autres problèmes dans votre corps.

Diagnostic

Différencier diplopie monoculaire et binoculaire

La première étape diagnostic est de différencier la diplopie entre forme monoculaire et binoculaire.

  • L’ophtalmologue cache un œil puis l’autre
  • Si la diplopie disparaît à l’occlusion alternée, c’est une diplopie binoculaire.
  • Si la diplopie persiste sur 1 des 2 yeux, c’est une diplopie monoculaire

En cas de diplopie monoculaire, le bilan se focalisera sur les examens de l’œil :

  • Acuité visuelle
  • Examen de la cornée et du cristallin en lampe à fente.
  • Fond d’œil et OCT pour examiner la rétine.

En cas de diplopie binoculaire, les examens seront orientés en fonction des hypothèses diagnostiques :

  • Une motricité oculaire rapide
  • Un bilan orthoptique et un Lancaster – Pour calculer l’emplanture de la déviation entre les 2 yeux et rechercher le muscle ou le nerf responsable.
  • L’IRM cérébrale ou à défaut le scanner en cas de suspicion d’AVC.
  • Le bilan sanguin en cas de suspicion de maladie de Horton ou de myasthénie.

Ces tests permettront d’obtenir une idée globale de vos problèmes et orienteront vers la cause. Ils aideront votre médecin à identifier l’origine de la diplopie

Traitement et prise en charge

Le traitement de la diplopie dépend de sa cause.

  • En cas de diplopie monoculaire, une correction optique (lunettes ou lentilles) ou une opération permettent de rétablir une vision correcte.
  • En cas de diplopie binoculaire, les traitements sont souvent décevants. En cas de déviation stable pendant 3 à 6 mois, une chirurgie du strabisme peut être envisagée afin de compenser le déficit et rétablir un parallélisme oculaire.

Comment diminuer les symptômes de diplopie ?

  • Le traitement le plus facile pour corriger la vision double consiste à couvrir l’œil malade (ou le plus dévié).
  • Cela peut être réalisé grâce à un patch occlusif (pansement), un filtre occlusif sur les lunettes (Riser) ou une lentille opaque.

Prévention

Il n’existe aucun moyen de prévenir spécifiquement la diplopie, mais porter une correction optique adaptée et consulter en cas de symptômes anormaux permet d’éviter certaines complications graves.

Voici quelques conseils d’hygiène visuelle.

  • Accordez une pause de 3 à 5 minutes à vos yeux en évitant de solliciter la vision de près toutes les heures.
  • Portez des lunettes de protection appropriées pour toutes vos activités professionnelles ou sportives à risque.
  • Réalisez un examen oculaire tous un ou deux ans (ou aussi souvent que votre ophtalmologue vous le recommande).
  • Si approprié : sevrez un éventuel tabagisme et équilibrez votre diabète.

Pronostic

La plupart des cas de diplopie sont temporaires. En fait, votre vision double peut disparaître d’elle-même.

  • En cas de myasthénie, les symptômes reviendront à la fatigue.
  • En cas de diabète, la paralysie pourra se résoudre en 3 à 6 mois.
  • En cas de cataracte ou luxation d’implant, l’opération traitera le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés