Dermatochalasis – Excès de peau sur les paupières

Le dermatochalasis est un excès de peau sur les paupières le plus souvent lié à l’âge et au relâchement des tissus cutanés. Ce surplus de peau lâche pèse sur les paupières, peut être inesthétique et les faits tomber, c’est le ptosis. Son traitement est essentiellement chirurgical : la blépharoplastie. L’excès cutané est retiré et la suture réalisée dans le plis de la paupière pour la rendre invisible lorsque les yeux sont ouverts. En fonction du retentissement sur l’ouverture des yeux, l’opération est indiquée à visée esthétique (non remboursée) ou fonctionnelle (prise en charge par la sécurité sociale).

Dermatochalasis

Qu’est-ce que le dermatochalasis ?

  • Le dermatochalasis est une conséquence du relâchement des fibres de collagène. Avec l’âge, les tissus se détendent et perdent de leur tonus.
  • Le dermatochalasis correspond donc à un affaissement des tissus cutanés de la paupière. Les poches graisseuses présentes à la partie superficielle de l’orbite peuvent également s’affaisser, aggravant la pathologie.
Dermatochalasis
Source AAO

Diagnostic

  • Le diagnostic de dermatochalasis est clinique, et souvent déjà posé par le patient : “Docteur, j’ai trop de peau sur les paupières, elle pend et mes paupières tombent”.
  • L’ophtalmologue confirme les observations du patient.
  • Le bilan peut-être complété par un examen du champ visuel, afin de prouver l’indication esthétique ou fonctionnelle conditionnant le remboursement.

Causes

  • Le vieillissement entraîne un affaiblissement du tissu conjonctif et une perte d’élasticité de la peau. La peau est alourdie par l’effet de la gravité. La combinaison de ces facteurs conduit à une ptose des paupières supérieures.
  • L’affaiblissement de la paroi orbital entraîne également une hernie de la graisse orbitale, ajoutant un aspect bombé.
  • Un traumatisme, une maladie du tissu conjonctif ou thyroïdienne, une inflammation des paupières, ou une intervention chirurgicale antérieure peuvent aggraver la situation.

Facteurs de risque

  • L’hérédité, un indice de masse corporelle élevé, le sexe masculin, une couleur de peau plus claire et le tabac sont des facteurs de risque supplémentaires de dermatochalasis.
  • Un traumatisme palpébral ancien, une chirurgie du visage, des paralysies nerveuses locales,  des troubles du tissu conjonctif ou des tumeurs plus rares peuvent également favoriser la maladie.

Symptômes

  • Les patients atteints de dermatochalasis des paupières supérieures peuvent se plaindre d’une diminution de la vision périphérique liée à la ptose des tissus. D’autres patients se plaignent d’une sensation de lourdeur ou de fatigue autour des yeux, d’une sensation de tension au niveau des sourcils.
  • Le dermatochalasis des paupières inférieures est principalement un problème esthétique, mais chez quelques patients, il peut entraîner une irritation cutanée appelée dermatite, secondaire à l’accumulation de sueur dans les plis acquis ou une difficulté à porter des lunettes.

Traitement et chirurgie : la blépharoplastie supérieure

  • L’opération consistant à retendre la paupière supérieure s’appelle la blépharoplastie. Il s’agit de l’une des interventions les plus pratiquées par les chirurgiens ophtalmologistes spécialisés dans les opérations de la paupière, que ce soit à visée esthétique ou fonctionnelle.
  • L’intervention se déroule en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale de la paupière. Il est nécessaire d’être à jeun et d’avoir consulté un anesthésiste avant.
  • L’intervention commence par le dessin sur les paupières au crayon dermographique. Le chirurgien délimite la zone de tissus à retirer et fait en sorte que la suture soit placée dans le pli de la paupière afin de devenir invisible en fin d’intervention. Il s’agit d’une étape cruciale, conditionnant le résultat final ! Retirer trop de tissu empêche la fermeture de la paupière, en retirer trop peu n’est pas esthétique. 
  • Le chirurgien anesthésie ensuite la paupière et découpe le lambeau de peau responsable du dermatochalasis. Il réalise ensuite une suture invisible (surjet) située dans le pli de la paupière. Les fils seront retirés 7 à 10 jours après l’intervention.
  • En cas de poches sous les yeux également, le chirurgien peut réaliser une blépharoplastie inférieure également. Cela permet d’améliorer l’esthétique du regard et du visage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés