Déchirure et décollement de rétine rhegmatogène

Décollement de la rétine - urgences optalmique - SOS Oeil

Vous constatez brutalement l’apparition de troubles visuels d’un œil, sans douleur ni rougeur. Vous avez la sensation de voir des « mouches volantes » (myodesopsies), des éclairs lumineux (phosphènes), ou encore une ombre dans le regard (amputation du champ visuel), il peut d’agir d’un décollement de rétine, une urgence ophtalmologique. Dès les premiers symptômes, un examen ophtalmologique du fond d’oeil est impératif afin de visualiser la rétine. Le diagnostic de décollement de rétine permettra un traitement chirurgical rapide. Si le fond d’oeil révèle une déchirure isolée, sans décollement associé, un traitement par laser Argon en consultation sera suffisant. Voici quelques informations concernant ces pathologies.

Qu’est ce que la rétine ? Généralités

Souvent comparée à la pellicule d’un appareil photographique, la rétine tapisse le fond de l’oeil, assimilable à une chambre noire. Autrement dit, c’est l’organe responsable de la vision, sur lequel après avoir pénétré l’oeil par la pupille, la lumière (et l’image qu’elle véhicule) s’imprime. L’information visuelle, est ensuite transmise par le nerf optique au cerveau qui reconstitue l’image.

La zone centrale de la rétine, est appelée fovéa. Elle est l’élément le plus précieux de la rétine puisque c’est à cette zone que revient la responsabilité de la vision fine et centrale (qui s’oppose champ de vision périphérique) .

Le décollement de rétine est dû à la présence de liquide sous la rétine qui entraîne une perte de vue dans le territoire décollé. En l’absence de traitement rapide, le décollement se poursuit inévitablement. Chaque année en France, le décollement de rétine touche 1 à 2 personnes sur 10 000. 

Quels sont les symptômes du décollement de rétine ?

L’œil n’est ni douloureux, ni rouge. Les symptômes sont d’apparition brutale, le plus souvent unilatéraux. On notera la présence des signes suivants :

  • Myodesopsies, décrites comme des « mouches volantes » par le patient. Elles signent en général les opacités liées à l’apparition du décollement postérieur du vitré.
  • Phosphènes, éclairs lumineux souvent périphériques, persistants les yeux fermés et dans le noir. Ils signent une traction du vitré sur la rétine, induisant un risque de déchirure. Les phosphènes sont à distinguer du scotome scintillant évocateur, pour ce dernier de migraines ophtalmiques.
  • Amputation du champ visuel, qui signe la perte de vue liée au décollement de rétine. Une baisse de vision significative et une vision floue implique que la vision centrale est touchée (décollement de la macula).
  • Une pluie de suie, signe une hémorragie intravitréenne qui peut accompagner déchirure et/ou décollement de la rétine.

Décollement du vitré, déchirure de la rétine et décollement superieurs.

Les causes

  • Décollement de rétine rhegmatogène
    Le plus fréquent. Du grec rhegma = déchirure, il est secondaire à une déchirure rétinienne. Le mécanisme suit la chronologie suivante et peut-être relié aux symptômes décrits précédemment.

    1 Décollement postérieur du vitré.
    Le corps vitré, qui tapisse la rétine, se déshydrate avec l’âge et se décolle. A cette occasion il peut « arracher » la rétine et causer une déchirure

    2 Déchirure de la rétine
    A ce stade, il n’y a pas encore de décollement. Un traitement par laser argon en consultation peut suffire.

    3 Décollement de la rétine
    Profitant de la déhiscence rétinienne (déchirure), le liquide sous rétinien s’infiltre sous la rétine et la décolle, comme un liner de piscine percé se décolle inévitablement. Le traitement est toujours chirurgical.

    4 Extension du décollement à la macula.
    Si le décollement progresse, il s’accompagnera d’une baisse de vision franche lié au décollement de la macula (Décollement dit Macula-off).

    Facteurs de risques : Le décollement est plus fréquent en cas de myopie, notamment myopie forte, ou dans les suites d’une chirurgie de la cataracte. Les autres facteurs de risque sont la présence d’antécédents personnels ou familiaux de décollement de rétine, les traumatismes oculaires, les antécédents de chirurgie oculaire.

  • Décollement de rétine exsudatif
    Il est plus rare et se retrouve notamment en cas de tumeurs oculaires, ou de pathologies de la macula tels que la DMLA.

  • Décollement de rétine tractionnel
    Il s’observe dans des pathologies comme la rétinopathie diabétique et est lié à la croissance et traction de vaisseaux sanguins anarchiques.
OCT : decollement de la rétine - Urgence ophtalmologique - SOS Oeil
OCT d’un décollement de la rétine

Décollement / Déchirure, quelle différence ?

La déchirure précède et provoque le décollement de rétine.

  • La déchirure se manifeste par les mêmes symptômes (myodesopsies, phosphènes) que le décollement. A ce stade un laser en consultation dit « laser Argon » permet le plus souvent d’enrayer la progression vers un décollement de rétine.
  • Au stade de décollement de rétine constitué, en général s’ajoute aux symptômes de la déchirure un voile / amputation du champ visuel. Dans ce cas, le traitement chirurgical urgent est inévitable.

Le pronostic du décollement de rétine.

Le pronostic du décollement de rétine est marqué par deux éléments :

  • Le stade de gravité initial. Les décollements de rétine macula on (ou off depuis moins de 48h), on généralement de bonnes récupération. Si la macula est décollée plus de 48h, les séquelles sont fréquentes et très variables selon de nombreux paramètres.
  • Le risque de récidive qui s’élève environ à 10 à 20% environ selon le type de décollement. La prolifération vitréoretinienne (PVR) en est la cause principale.

Conduite à tenir

1/ Consultation ophtalmologique en urgence

Il est essentiel de consulter rapidement car l’évolution spontanée des déchirures et décollement est très péjorative : elle se fait vers l’extension inexorable du décollement de rétine, avec des lésions irréversibles pouvant être responsables d’une cécité. L’examen du fond d’œil et la réalisation d’un OCT permettra de faire le diagnostic de décollement de rétine et de rechercher la déchirure causale.

2/ Traitement d’une déchirure isolée au laser argon

En cas de déchirure isolée, le laser Argon sera fait immédiatement au cabinet.
Un contrôle sera nécessaire dans les jours suivants, avec quelques fois la nécessité de compléments.

3/ Traitement chirurgical (plus d’informations ici)

Le traitement du décollement de la rétine est chirurgical. La chirurgie doit avoir lieu dans les 48h, sauf décollement avancé. Deux types de chirurgie existent, la chirurgie par voie externe et la chirurgie endo oculaire par vitrectomie. La vitrectomie, sauf patient jeune pour éviter le risque de cataracte, est très nettement la chirurgie la plus fréquente. A l’issue de celle ci, du gaz sera probablement laissé dans votre oeil (ou du silicone plus rarement). Le gaz se dissipera spontanément en plusieurs semaines. Durant ce temps tout séjour en altitude (dilatation du gaz avec les variations de pression) est contre indiqué. Le gaz empêche également la vision toute la durée de sa présence.

Si vous présentez ces symptômes, il est possible de vous rendre en urgence au SOS Oeil où des consultations sans rendez-vous sont proposées 7 jours sur 7 de 8h à 22h.
La prise de rendez-vous au Centre ophtalmologique Paris 17 est également possible.

CENTRE OPHTALMOLOGIQUE PARIS 17