Choriorétinopathie séreuse centrale – CRSC

La choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) correspond à l’accumulation d’une poche de liquide sous la rétine centrale : la macula. Cette poche de liquide déforme la vision. La fuite de liquide responsable de la maladie provient d’une couche de tissu située sous la rétine, appelée la choroïde. La choriorétinopathie séreuse centrale ne touche généralement qu’un seul œil à la fois, mais les deux yeux peuvent être affectés en même temps. Elle est généralement déclenchée par le stress, la prise de corticoïde. La CRSC touche principalement les jeunes hommes d’une trentaine d’années, mais peut également se voir à tous les âges. Le plus souvent, la maladie se résorbe spontanément, sans traitement au bout d’1 à 3 mois.

CRSC

Qu’est-ce que la CRSC

  • La CRSC ou Choriorétinopahtie Séreuse centrale correspond à la formation d’une poche de liquide entre la rétine et la choroïde.
  • La maladie est déclenchée par la prise de corticoïdes, le stress et certains toxiques.
  • Elle touche principalement les hommes jeunes, et évolue de manière spontanément favorable en 1 à 3 mois.

Symptômes de la choriorétinopathie séreuse centrale

Les symptômes de la choriorétinopathie séreuse centrale sont les suivants :

  • Métamorphopsies – La vision centrale est déformée, atténuée ou floue
  • Scotome – Présence d’une zone sombre au centre la de vision
  • Aniséïconie – Les objets peuvent sembler plus petits ou plus éloignés qu’ils ne le sont en réalité.
  • Dyschromatopsie – Les teintes blanches prennent un aspect brunâtre.

Qui est concerné ?

  • Les hommes âgés de 30 à 50 ans sont les plus susceptibles de développer une choriorétinopathie séreuse centrale.
  • Le stress et la prise de corticoïdes sont également des facteurs de risque majeurs.

Diagnostic

  • Votre ophtalmologiste dilate votre pupille à l’aide d’un collyre dilatant pour examiner votre rétine, c’est l’examen du fond d’œil.
  • Il réalisera ensuite une tomographie par cohérence optique (oct), il s’agit d’un examen permettant de réaliser des images très précises de la macula. Il objective une poche de liquide sous la rétine, décollant l’épithélium pigmentaire.
  • Pour finir, une angiographie à la fluorescéine peut être réalisée. Pendant l’angiographie, un colorant est injecté dans une veine de votre bras. Le colorant diffuse dans tout le corps, y compris dans vos yeux.
    • Votre médecin prend des photos de votre œil lorsque le colorant passe dans les vaisseaux sanguins de la rétine.
    • Le colorant les zones anormales de votre œil responsables de l’œdème (point de fuite).

Traitement de la choriorétinopathie séreuse centrale

La surveillance

  • 80 à 90% des poussées de CRSC disparaissent en un ou deux mois sans traitement.
  • Pendant cette période, votre ophtalmologue examinera votre œil pour voir si le liquide diminue.

Le laser – Photothérapie dynamique (PDT)

  • Il arrive que le liquide ne se résorbe pas. Dans ces cas, un traitement au laser appelé thérapie photo dynamique peut-être utilisé.
  • Son action permet de modifier la perméabilité de la choroïde et résorber la fuite.

Les injections intravitréennes (IVT)

  • Plus rarement, des injections intravitréennes d’anti-VEGF permettent de résorber l’œdème en cas de vaisseau sous rétinien.
  • Celui-ci est objectivé en OCT ou en OCT-Angiographique.

Controverse de l’aladactone

  • Les médicaments anti minéralo-corticoïdes ont longtemps été utilisés dans le traitement de la CRSC chronique.
  • Cependant des méta analyses récentes n’ont pas montré leur efficacité comparé à un placebo.

Pronostic et évolution

  • La plupart des personnes atteintes de choriorétinopathie séreuse centrale retrouvent une bonne vision même sans traitement. Malheureusement, il arrive que l’acuité visuelle reste légèrement inférieure à celle précédent la poussée, avec persistance d’un léger scotome.
  • Environ la moitié des patients qui ont souffert d’une choriorétinopathie séreuse centrale feront une nouvelle poussée dans leur vie. Il est important d’effectuer des examens de suivi réguliers avec votre ophtalmologiste.

Auteur

Hugo Bourdon

Le Dr Hugo Bourdon est Chirurgien Ophtalmologiste à Paris, spécialiste de la chirurgie de cataracte, rétine & glaucome. Praticien à l'Hôpital des 15-20, il renforce également les équipes du Centre Ophtalmologique Paris 17 - SOS Œil dans le cadre de la permanence de soins du cabinet.

  • Glossaire
  • Pathologies
  • Rétine, vitré et macula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés