Prelex – Opération réfractive du cristallin clair

L’opération du cristallin à visée réfractive, également appelé chirurgie de remplacement du cristallin, extraction du cristallin clair ou PreLEx (Presbyopic Lens Exchange) est une chirurgie réfractive destinée au patient de plus de 50 ans souhaitant se passer de lunettes. Il s’agit d’une opération méconnue du grand public mais souvent plus intéressante que le Lasik pour les patients souffrant de presbytie ou de forte hypermétropie. L’opération consiste à remplacer le cristallin, la lentille naturelle claire de l’œil destinée à réaliser la mise au point, par une lentille intraoculaire artificielle (LIO) appelée implant. L’implant permet de corriger votre trouble visuel et obtenir une mise au point plus nette. Il réduira ainsi votre dépendance aux lentilles, lunettes de lecture ou progressives. Il s’agit en fait d’une opération de la cataracte à visée réfractive, avant que vous n’ayez développé une cataracte.

Prelex

Qu’est-ce que le PreLEx ?

La procédure d’échange de lentilles réfractives est pratiquement identique à la chirurgie de la cataracte. La différence est que dans le cas du prelex, le cristallin à remplacer est encore clair, il n’est pas encore devenu trouble (c’est la cataracte).

Comme pour la chirurgie de la cataracte, la vision est corrigée avec une lentille artificielle appelée implant. Trois types d’implants sont disponibles pour remplacer votre cristallin naturel, en fonction de vos besoins visuels et de la santé de vos yeux. Il s’agit des :

  • Implants multifocaux – Il s’agit des lentilles les plus utilisées pour le PreLEx, ils présentent de multiples focales en vision de loin, intermédiaire et de près afin d’avoir une vision nette à toute distance. 
  • Implants monofocaux (classiques ou toriques) – Présentant 1 foyer de mise au pont. Les lentilles monofocales permettent une vision claire de loin, de près ou intermédiaire, mais pas des trois à la fois. Les implants toriques destinés à corriger l’astigmatisme sont également considérés comme des implants monofocaux. Une monovision est généralement réalisée : votre œil directeur servira à la vision de loin, et votre œil dominé à la vision de près.
  • Implants à profondeur de champ – Il s’agit d’implants monofocaux améliorés permettant d’avoir une vision de loin et intermédiaire satisfaisante. Moins performants que les multifocaux en vision de près, ils ont l’avantage de ne pas causer de halos lumineux.

Avec les implants intraoculaires, il n’y a pas de « taille unique », et votre chirurgien ophtalmologiste vous recommandera le choix personnalisé convenant le mieux à vos besoins individuels.

Qui est concerné ?

  • L’opération du cristallin clair à visée réfractive est généralement destinée aux personnes atteintes de presbytie, de myopie ou d’hypermétropie, pour lesquelles la chirurgie LASIK ou PKR ne conviennent généralement pas.
  • Si vous avez 50 ans ou plus, souffrez à la fois de presbytie et d’hypermétropie ou myopie modérée à sévère, le Prelex peut être la meilleure solution pour une vision claire et une dépendance minimale aux lunettes.
  • Attention, l’opération ne rendra pas à vos yeux leurs 20 ans et le bilan préopératoire est l’étape indispensable afin de cerner vos besoins et vos attentes.

Bilan préopératoire et éligibilité

Le bilan préopératoire est celui de l’opération de la cataracte. Ses principales étapes sont les suivantes :

  • Entretien, évaluation de vos besoins visuels et de votre motivation.
  • Mesure de l’acuité visuelle et de votre réfraction.
  • Examen ophtalmologique en lampe à fente, fond d’œil et OCT (scanner haute résolution).
  • Biométrie – Mesure des paramètres morphologiques de votre œil : longueur, largeur, profondeur avant le cristallin.

Après le bilan, si vous décidez d’être opéré, la secrétaire fixera avec vous un rendez-vous d’anesthésie et deux dates opératoires (1 par œil) espacée d’une semaine environ. Un devis vous sera remis, incluant les frais d’hospitalisation, les honoraires du chirurgien, de l’anesthésiste et le surcoût de l’implant multifocal. Ceux-ci ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale car il s’agit d’une chirurgie réfractive.

Déroulement du PreLex

Avant l’opération

L’opération se déroule en chirurgie ambulatoire, cela signifie que vous ne passerez pas de nuit à la clinique et sortirez le jour même. Voici les principales choses à ne pas manquer :

  • Retirez vos traitements postopératoires avant l’intervention afin de ne pas courir les pharmacies une fois opéré.
  • La veille de l’opération, démaquillez-vous soigneusement.
  • Restez à jeun le jour de l’intervention : ne mangez pas, ne buvez pas, ne fumez pas dans les 6 heures précédant votre arrivée à la clinique.
  • Le matin de l’opération, prenez une douche au savon doux (ou à la bétadine en fonction du protocole établi par la clinique).
  • Ne vous attachez pas les cheveux avec une coiffure complexe, il faudra être à l’aise allongé sur le dos le jour de l’opération.

L’opération

  • L’opération de remplacement du cristallin dure environ 10 à 15 minutes et est réalisée en ambulatoire.
  • Chaque œil est opéré séparément, généralement à une semaine d’intervalle. Voici les étapes :
  • Des gouttes d’anesthésiant sont instillées afin d’endormir l’œil. En cas d’anxiété l’anesthésiste vous injectera un sédatif.
  • L’œil est désinfecté à la bétadine ophtalmique, vous serez recouvert d’un champ stérile pour des conditions d’hygiène parfaite.
  • Une incision de 2,2 mm est réalisée au pourtour de votre œil.
  • La capsule du cristallin est ouverte de manière circulaire, c’est le capsulorhexis.
  • Votre lentille naturelle est ensuite séparée de son enveloppe (la capsules) à l’aide d’une canule instillant de l’eau stérile (hydro-dissection).
  • Le cristallin est ensuite délicatement aspiré à l’aide d’une sonde.
  • L’implant correcteur choisi est ensuite introduit dans la capsule naturelle. C’est cette capsule qui stabilisera l’implant.
  • Un antibiotique est ensuite instillé afin de limiter le risque infectieux.
  • L’incision est auto-étanche, elle ne nécessite pas de suture.
Prelex
Source AAO
  • Vous serez ensuite amené en salle de réveil afin de vous reposer pendant quelques minutes.
  • Le retour à domicile se fait 1 à 2 heures après l’opération.

Postopératoire et récupération

La récupération visuelle est très rapide. Dès le lendemain vous observerez une amélioration de l’acuité visuelle sans lunettes. Il existe néanmoins une phase de neuro-adaptation à votre nouvelle lentille. Les résultats  visuels définitifs mettent parfois quelques semaines.

  • Vous pouvez remarquer quelques troubles de la vision tels qu’une vision floue, des halos et des éblouissements. 
  • Une sensation de « corps étranger » pou œil qui gratte est fréquente les premiers jours.
  • Vous pouvez reprendre un travail sédentaire sur ordinateur et la conduite dès le lendemain de l’opération.
  • Le sport doux pourra être repris 3 à 5 jours après l’opération. Les sports de combat et la natation 1 mois après.

Vision après l’opération

Le plus souvent, le résultat visuel final est pleinement perçu lorsque les 2 yeux sont opérés. Votre vision sera correcte le lendemain, satisfaisante au bout d’une semaine et stable au bout d’un mois. Vous verrez :

  • Nette de loin, en vision intermédiaire et de près.
  • Il est peu probable que vous ayez besoin d’une paire de lunettes d’appoint en vision de près. Votre indépendance aux lunettes sera de 90 à 100%.
  • Il faudra des environnements lumineux pour la lecture car les implants multifocaux sont gourmands en énergie lumineuse.
  • Des halos sont fréquemment visibles à la conduite de nuit.

Risques et complications

Tout comme l’opération de la cataracte, intervention la plus réalisée dans le monde, le PreLEx est une chirurgie maîtrisée. Cependant le risque 0 n’existe pas et quelques aléas et risques opératoires sont à intégrer :

  • L’erreur réfractive – Le calcul d’implant ne donne pas exactement le résultat escompté. Une correction par lunettes, laser ou changement d’implant peut-être nécessaire.
  • L’insatisfaction visuelle – Les halos lumineux vous gênent dans vos activités quotidiennes en faible luminosité et vous éblouissent.
  • La rupture capsulaire – La capsule naturelle de votre cristallin était trop fragile et l’implant n’a pu être mis comme escompté.
  • Le décollement de rétine – Votre rétine bien que préalablement examinée, présente une déchirure postopératoire pouvant évoluer vers le décollement de rétine. Ce risque est surtout existant en cas de PreLEx chez le fort myope.
  • L’endophtalmie – Il s’agit d’une infection grave de l’œil, non anticipables, survenant généralement entre les 5ème et le 7ème jour de l’intervention.

Questions fréquentes

  • Il est impossible de sentir l’implant dans votre œil, de la même manière que vous ne sentez pas un plombage dentaire bien posé pour une carie. Comme l’implant se trouve à l’intérieur de votre œil et non à sa surface comme une lentille de contact, il n’est pas visible pour vous ni pour les autres.

  • La lentille intraoculaire artificielle est un remplacement permanent et définitif de votre cristallin naturel. Il  est conçu pour durer toute votre vie, ses matériaux sont très stables. En outre, le risque de régression (perte de l’effet correcteur ou détérioration de la vision) au fil du temps est minime voire nul.

  • La presbytie touche à peu près tout le monde et devient perceptible à partir de 40 ans. La presbytie est une affection naturelle liée à l’âge au cours de laquelle le cristallin de votre œil devient plus ferme et inflexible. Vous perdez la capacité de faire la mise au point sur les objets proches.

  • Les options non chirurgicales pour la presbytie sont : les lunettes de lecture ou progressive et les lentilles multifocales ou en monovision. Les gouttes d’isoptopilocarpine sur l’œil non directeur, récemment approuvée aux USA pour corriger la presbytie quotidiennement n’a pas l’aval des autorités européennes.

  • Le presbyLAZIK, la PKR et le SMILE font appel à la monovision. L’opération consiste donc à corriger un œil en vision de loin et l’autre en vision de près. Cette technique offre une indépendance à 80% aux lunettes, ce qui est très intéressant, mais pas aussi satisfaisant que les 90 à 100% des implants multifocaux.

    De plus l’opération du PreLEx est définitive alors qu’en cas d’opération laser, vous développerez probablement une cataracte entre 55 et 65 ans et devrez être opéré à nouveau.

Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés