Lasik – Opération laser des yeux

Le LASIK (Laser in situ keratomileusis) est la technique de chirurgie réfractive laser la plus connue dans le monde. Elle doit ses lettres de noblesse à sa précision et à sa récupération visuelle très rapide. L’opération laser permet de corriger la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et même de compenser la presbytie. La technique utilise deux lasers. Le premier permet de réaliser le lenticule superficiel de cornée qui sera soulevé puis repositionné en fin d’intervention afin d’agir comme un pansement. Le second laser permet de remodeler la cornée et corriger le trouble de la vision. Il s’agit d’une technique chirurgicale fiable et précise, bénéficiant de 25 ans de recul. La récupération visuelle est très rapide et la sécheresse oculaire transitoire.

Opération par Lasik

Qu’est-ce que le Lasik ?

Le Lasik permet au chirurgien ophtalmologue de remodeler la cornée afin que les rayons lumineux viennent se focaliser de manière nette sur la rétine. La technique est utilisée pour traiter la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. Par un mécanisme de monovision, la presbytie peut-être compensée après 40 ans.
L’opération fait appel à 2 lasers,  raison pour laquelle la procédure est légèrement plus chère que la PKR.

  • Le laser Femtoseconde – Il permet de réaliser un lenticule de cornée. L’embout de laser doit rentrer en contact avec votre œil afin d’être extrêmement précis.
  • Le laser Excimer – Il permet de remodeler la cornée comme pour la PKR. Cette étape laser ne nécessite pas de contact avec votre œil. 

L’objectif du LASIK est de corriger votre amétropie, c’est-à-dire le trouble de la vision pour lequel vous portez une correction optique. La chirurgie oculaire LASIK permet de supprimer ou réduire votre besoin de lunettes ou de lentilles de contact.

Pouquoi choisir un LASIK ?

Si vous présentez une forte myopie, un astigmatisme important, ou une hypermétropie, alors le LASIK est très certainement la technique chirurgicale de choix. Le lenticule de cornée agissant comme un pansement, il permet de lisser la cornée remodelée. Le processus de cicatrisation est donc plus fiable et plus rapide qu’en PKR dans ces indications.

Ainsi le LASIK est très intéressant en cas de :

Une opération avec 2 décennies de recul

Le Lasik a été autorisé en 1998 par la FDA, le gendarme américain de la santé et des médicaments. La technique a pour cela du faire preuve de son innocuité et de ses bons résultats. Nous avons maintenant près de 25 ans de recul en Europe sur la technique Lasik, en faisant une opération fiable et sûre.

Éligibilité

Pour être éligible à une chirurgie LASIK, vous devez remplir certaines conditions. Voici les principales :

  • Être âgé de 20 ans (idéalement 23 ans minimum).
  • Vos lunettes ne doivent pas avoir bougé de plus de 0,50 sur 3 ans avant 25 ans et 2 ans après 25 ans.
  • Votre cornée doit mesurer plus de 500um d’épaisseur.
  • La correction doit laisser plus de 300um d’épaisseur résiduelle après remodelage.
  • Votre correction doit pouvoir être traitée en Lasik. Les limites de correction sont généralement : – 10 pour la myopie, -6 pour l’astigmatisme, + 6 pour l’hypermétropie.
  • Vos attentes visuelles doivent être en phase avec les résultats qu’apportera l’opération.

Contre-indications et non éligibilité

Certains patients ne sont pas éligibles au LASIK. Il s’agit notamment des patients présentant :

  • Une correction instable – Myopie ou astigmatisme évolutifs notamment.
  • Une amétropie extrême – Une correction en dehors des ressources du laser. Une technique par ICL (implant phake) peut dans ce cas être proposée.
  • Une sécheresse oculaire sévère ou non contrôlée ?
  • Une cornée trop fine (< 500 um)
  • Une dystrophie de cornée – Dégénerescence de la cornée.
  • Un kératocône – Astigmatisme anormal et évolutif par fragilité de la cornée, entraînant une “hernie” de celle-ci.
  • Un glaucome non stable ou avancé.
  • Une cataracte affectant la vision.
  • Une cicatrice de cornée importante ou séquelle d’abcès majeur.
  • Un diabète non contrôlé.
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent car la vision n’est pas stable et la cornée s’épaissie par mécanisme hormonal.

Votre ophtalmologue recherchera au décours du bilan préopératoire, l’intégralité des éventuelles contre-indications.

Lasik et sport

Le Lasik permet la pratique de toute activité sportive en dehors des sports de contact (rugby, boxe,…). En effet, bien qu’extrêmement solide une fois cicatrisé, le lenticule peut se déplacer en car de traumatisme oculaire violent.
Après une opération par Lasik, vous pourrez reprendre :

  • Le sport doux au bout d’1 semaines (vélo elliptique, tapis,…).
  • Le running et la natation au bout de 15 jours.
  • Les activités physiques intenses à risque de projection (tennis, foot,…) au bout d’1 mois.

Si vous êtes pratiquant d’un sport de contact ou combat, la PKR ou le SMILE seront les techniques de choix car aucune lentille n’est à risque de se déplacer.

Bilan et examens préopératoires

Le bilan préopératoire en chirurgie réfractive et un moment crucial afin de démystifier l’opération, vérifier les critères d’éligibilité, et s’assurer de la satisfaction finale du patient.

Il sera vérifié lors de cette consultation préopératoire :

  • La réfraction – Un test de vision précis est réalisé avec lunettes portées et ajustement de la correction si nécessaire.
  • L’examen clinique – Nous recherchons une sécheresse oculaire anormale, une cataracte ou une anomalie du fond d’œil.
  • La topographie – Analyse en 3D de votre cornée afin de dépister un amincissement anormal ou un kératocône.
  • La pachymétrie – L’épaisseur de votre cornée est vérifiée et le chirurgien vérifie à l’aide de calculs scientifiques, que celle-ci soit suffisante pour la correction nécessaire.
  • La pupillométrie – La taille de votre pupille est vérifiée afin de limiter le risque de halos.
  • La cycloplégie – La correction est contrôlée avec des gouttes relâchant l’accommodation (Skiacol) afin d’être certain de la correction parfaite.

Déroulement de l’opération par Lasik

Avant l’opération au laser

Le bilan préopératoire est réalisé au cabinet. Votre suivi également. L’opération laser se déroule au centre de chirurgie réfractive, où plusieurs ophtalmologues mutualisent les investissements afin de bénéficier des dernières machines et évolutions.

Si vous avez décidé de vous lancer, la secrétaire du chirurgien vous remettra un devis, une feuille de consentement venant de la société savante d’ophtalmologie (SFO), ainsi qu’une date opératoire. Voici quelques conseils en vue de l’opération :

  • Prenez contact avec votre mutuelle afin d’évaluer un éventuel remboursement, et le reste à charge. A noter la sécurité sociale ne prend aucun frais en charge.
  • Prévoyez de revoir le chirurgien le lendemain de l’intervention. Il n’est cependant pas nécessaire de poser un congé si vous avez un travail sédentaire sur ordinateur. Si votre métier est manuel ou à risque de projection, prévoyez de vous arrêter 5 jours minimum.
  • Ne pas porter ses lentilles la semaine précédant l’intervention.
  • Il est préférable d’avoir un accompagnant le jour de l’intervention.
  • Le jour de l’opération, démaquillez-vous soigneusement et lavez-vous le visage à l’eau claire et au savon.
  • N’attachez pas vos cheveux ou réalisez une queue-de-cheval passe afin d’être confortablement installé allongé sous le laser.

Pendant le LASIK – Déroulement de l’opération

Le chirurgien utilise deux lasers afin de corriger votre vision. Voici ce qu’il va se passer :

  • Votre œil sera anesthésié à l’aide de collyres.
  • Vous serez installé(e) allongé(e) sous le premier laser.
  • Un blépharostat (support de paupière) est placé pour empêcher tout clignement.

L’opération se déroule sur 2 lasers aux fonctions différentes :

1er laser – Le Femtoseconde – Il s’agit du laser de « découpe« 

  • Le chirurgien appuie une lentille sur votre cornée.
  • Vous aurez une sensation de pression ou de ventouse. À ce moment, la vision se floute.
  • Le laser dure environ 10 secondes, il est indolore et de fait quasiment pas de bruit.
  • L’étape est ensuite répétée à l’autre œil.

2nd laser – Excimer – Il s’agit du laser correcteur, il « remodèle » la cornée

  • Le chirurgien se met en condition stérile stricte. Il désinfecte votre visage et vos yeux à la bétadine.
  • Un blépharostat maintien vos yeux ouverts.
  • Le lenticule créé au femtoseconde est soulevé puis le traitement excimer réalisé.
  • Le laser dure 10 à 20 secondes. Il émet un bourdonnement et une odeur de cheveux brûlés peut être présente.
  • Une fois le laser réalisé, le capot (lenticule) est repositionné. Il adhère immédiatement à votre œil.
  • Le traitement est ensuite réalisé sur l’autre œil.
Lasik – Opération laser
  • Immédiatement après l’opération, la vision sera déjà plus nette que précédemment sans correction.

Postopératoire – Récupération et convalescence après le LASIK

  • Vous sortirez de l’opération avec une paire de lunettes de protection, ou des lunettes de soleil sans correction. Il conviendra de les porter dehors pendant 2 à 3 jours.
  • Votre œil pourra être légèrement rouge à cause de la succion (contact de l’œil lors du premier laser). Il s’agit d’une hémorragie sous-conjonctivale bénigne.
  • Immédiatement après l’opération, la vision est déjà meilleure que ce qu’elle était sans lunettes quelques minutes avant.
  • Vos yeux seront sensibles et pourront gratter pendant 2 à 3 jours. Il n’y aura cependant pas de douleur intense ou empêchant de dormir.
  • Vous pourrez rentrer chez vous 30 minutes après l’intervention, de préférence accompagné ou au pire en taxi.
  • Démarrez les traitements quelques heures après l’opération.
  • Un contrôle sera réalisé par votre chirurgien ou un de ses d’assistant le lendemain de l’intervention.

Vision après le Lasik

  • Plus de 90% des patients opérés de LASIK ont une vision supérieure à 8/10 le lendemain de l’opération et à 10/10 quelques jours après. La vision finale dépasse fréquemment les 12/10 sans correction chez le myope et l’astigmate.
  • En cas de LASIK pour corriger l’hypermétropie, la récupération visuelle est plus lente. La vision de près sera très satisfaisante dès le lendemain de l’opération. Cependant la vision de loin sera décevante. Chez la plupart des patients, cette vision de loin remontera au bout d’un à trois mois.
  • Le lasik peut également être utilisé pour traiter la presbytie (PresbyLasik). La technique utilisée est la monovision : l’œil directeur sera privilégié pour la vision de loin (emmétropie) et l’œil dominé pour la vision de près (myopie résiduelle). Ce déséquilibre également appelé “bascule” est normalement préalablement testé en lentilles. Cependant un petit temps d’adaptation peut-être nécessaire.

Quels sont les risques du Lasik ?

Comme toute intervention chirurgicale, le LASIK présente des risques d’insatisfaction ou de complications qui seront recherchés et discutés par votre chirurgien.

Les effets secondaires sont le plus souvent traitables et sans conséquence. Chez de rares patients, ils peuvent cependant altérer la qualité de vie et devenir invalidants.

Les principaux effets secondaires, temporaires ou permanents, sont :

  • La sécheresse oculaire – Traitée systématiquement par gouttes hydratantes. Il s’agit de la complication la plus fréquente du Lasik.
  • Une douleur ou une gêne oculaire.
  • Une vision trouble, brumeuse ou brouillée.
  • Une sensation de démangeaison chronique.
  • Un éblouissement et une photophobie (sensibilité à la lumière).
  • Des halos (anneaux) ou étoiles autour des lumières.
  • La régression myopique – La myopie continue d’évoluer.

En outre, avec le LASIK, votre vision peut être sous-corrigée ou surcorrigée. Ces problèmes peuvent souvent être améliorés avec des lunettes, des lentilles de contact ou une retouche laser supplémentaire.

Les complications rares mais graves :

  • Abcès de cornée – Infection grave de la cornée.
  • L’ectasie – La cornée amincie se retrouve trop fragilisée et se déforme anormalement entraînant un astigmatisme et une myopie.
  • L’occlusion veineuse ou artérielle – La succion fragilise une artère ou une veine de la rétine par augmentation de la pression oculaire. Le vaisseau se thrombose et fait souffrir la rétine.
  • Le déplacement ou l’arrachement du capot – Il s’agit d’une complication extrêmement rare. Néanmoins, en cas de traumatisme important, le capot de LASIK peut se déplacer ou s’arracher quelques années après. Il faut dans ce cas le repositionner en urgence. Si celui-ci est perdu ou trop abîmé, il faudra porter des lentilles rigides afin de corriger la vision.

Sécheresse oculaire après Lasik

  • La sécheresse oculaire et un effet secondaire fréquent du LASIK. Cela est dû à la découpe des nerfs de la cornée lors de la réalisation du capot au laser femtoseconde. Chez certains patients, les nerfs mettent jusqu’à 3 ans à repousser.
  • De nombreux patients ressentent le besoin de mettre des gouttes hydratantes le mois suivant l’intervention. Les patients utilisant des gouttes hydratantes toute leur vie sont relativement rares.
  • Certains patients présentent une sécheresse oculaire sévère aggravée ou déclenchée par l’intervention. Celle-ci peut être traitée par larmes artificielles, bouchons méatiques, ciclosporine et lentilles sclérales.

Questions fréquentes

  • L’opération par lasik dure de 15 à 20 minutes en moyenne en fonction de votre participation, du chirurgien, et de l’organisation du bloc.

  • La sécheresse oculaire dure en moyenne 1 à 3 mois après une opération par Lasik.

  • Les opérations par Lasik coûtent en moyenne de 1200 à 1500 € par œil, soir encore 2400 à 3000 € pour une intervention bilatérale.

    • En cas de correction de la myopie ou de l’astigmatisme, la vision sera nette dès le lendemain de l’opération.
    • En cas de correction de l’hypermétropie, la vision de près sera nette dès le lendemain, mais la vision de loin sera décevante pendant 1 à 3 mois.

Auteur

Dr Romain Jaillant

Le Dr Jaillant est chirurgien ophtalmologue spécialiste de la rétine (médicale et chirurgicale), du glaucome et de la chirurgie réfractive (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie). Il opère également la cataracte.

  • Chirugie réfractive
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
Le centre est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés