Le Chalazion

chalazion - sos oeil

Vous vous réveillez avec une gêne sur une paupière, la sensation d’un point douloureux bien précis, qui parfois démange, et fait gonfler la paupière entière qui devient toute rouge… Dans certains cas c’est une petite boule bien définie, qui grossit dans la paupière, et peut persister plusieurs semaines ou mois… Ce n’est pas un orgelet, mais un chalazion : une affection très fréquente et bénigne, qui nécessite une prise en charge appropriée.

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agît d’un kyste qui se développe aux dépens des glandes de Meibomius, contenues dans l’épaisseur des paupières. Ces glandes naturellement présentes dans les 4 paupières, fabriquent un contenu gras (le meibum) qui entre dans la composition des larmes : le meibum sert à lubrifier la surface de l’œil, en limitant l’évaporation des larmes, ce qui permet d’avoir une bonne hydratation oculaire. En cas de dysfonctionnement de ces glandes, le meibum reste piégé à l’intérieur où il s’accumule, ce qui aboutit à la formation d’un kyste, qui peut prendre un aspect inflammatoire (paupière rouge, gonflée et sensible), ou chronique (petite boule persistante indolore dans la paupière) : c’est le chalazion. Le chalazion n’est pas à confondre avec l’orgelet, en général plus petit, qui est une infection de la racine du cil prenant l’aspect d’une boule rouge et douloureuse du bord de la paupière, surmontée d’un point blanc centré par un cil.

Les Causes

L’origine exacte du chalazion n’est pas clairement établie, mais sa survenue est associée à l’existence d’une blépharite chronique (inflammation de la face interne des paupières), que l’on retrouve le plus souvent chez les patients ayant des pathologies bénignes de la peau, telles que l’acné-rosacée, la dermatite seborrhéique, ou la dermatite atopique. Cet état inflammatoire chronique provoque un dysfonctionnement des glandes de Meibomius à l’origine des kystes. Plusieurs observations montrent que les troubles de la vision non corrigés, particulièrement l’hypermétropie chez le petit enfant sont souvent associés à la présence de chalazions à répétition. La correction de ces troubles diminuent la fréquence de survenue des chalazions sans que l’on ne puisse l’expliquer de façon formelle sur le plan physiopathologique.

Pourquoi Consulter ?

Le chalazion survient le plus souvent sur le mode inflammatoire, avec un tableau de paupière rouge, gonflée et sensible. A ce stade, le traitement est médical et nécessite une prescription de pommade anti-inflammatoire délivrée sur ordonnance par votre ophtalmologiste. L’évolution se fait le plus souvent vers la disparition de l’inflammation et l’affaissement du kyste, sur une durée variable de 6 jours à 6 semaines, à la différence de l’orgelet qui a une évolution brève, en général moins d’une semaine.
Dans certains cas, le chalazion devient chronique et le kyste de la paupière n’est plus douloureux, mais prend l’aspect d’une boule persistante voire récidivante au même endroit, nécessitant alors une chirurgie. Dans de rares cas, le chalazion peut s’infecter et donner un tableau de cellulite palpébrale, qui nécessite un traitement antibiotique par voie générale.

Conduite à tenir

A la phase inflammatoire (paupière rouge gonflée et sensible), consulter en urgence afin de débuter le traitement, qui réduit la durée de l’inflammation.

A la phase infectée, consulter pour démarrer un traitement antibiotique qui permet de limiter l’évolution et la progression.

A la phase enkystée, consulter pour évaluer de l’intérêt d’une incision chirurgicale sous anesthésie locale.

Si vous présentez ces symptômes, il est possible de vous rendre en urgence au SOS Oeil où des consultations sans rendez-vous sont proposées 7 jours sur 7 de 8h à 22h. La prise de rendez-vous au Centre ophtalmologique Paris 17 est également possible.

La place de l’incision chirurgicale

Un chalazion peut s’enkyster. Une boule, mobile et non douloureuse, parfois inesthétique, dont la taille est stable dans le temps, s’installe alors dans la paupière. Cette situation justifie le plus souvent une incision si l’on souhaite se débarrasser du chalazion. Il s’agit d’un geste qui s’effectue sous anesthésie locale.

Au Centre ophtalmologique Paris 17 – SOS Oeil, une consultation est systématique avant toute incision pour les raisons suivantes.

1/ Exploser les bénéfices et risques, au premier rang desquels celui de la récidive (environ 10%).

2/ S’assurer de la bonne indication :

– Traitement bien conduit par massages et soins de paupières pendant au moins 15 jours
– Paupière non inflammatoire (= blanche et non douloureuse) pour favoriser la cicatrisation, éviter les douleurs et la récidive.

Après la consultation, le chirurgien vous proposera une date pour l’incision s’il estime l’indication légitime. Dans le cas contraire, il vous sera recommandé de poursuivre le traitement médical.

Soins de paupières

CENTRE OPHTALMOLOGIQUE PARIS 17